Estimation de la consommation électrique de votre logement

Affinicia vous partage toutes les informations pour mesurer la consommation électrique de votre logement et vous permettre ainsi de bien comprendre le montant de votre facture d’électricité. Découvrez également dans ce guide nos meilleurs conseils pour adopter des éco gestes, choisir le bon fournisseur d’énergie et réaliser ainsi vos premières économies. Besoin de conseils complémentaires ? Nos équipes d’experts sont à votre disposition pour échanger au sujet de votre consommation électrique.

Comment calculer sa consommation électrique ?

Vous résidez dans un logement pour lequel vous souhaitez obtenir une estimation de votre consommation énergétique ? Les résultats seront fonction des données que vous aurez fournies (mode de chauffage, période de construction) et de votre profil de consommation.

La part de l’électricité dans le budget d’un foyer en France

Très bonne question ! La consommation électrique représente une part importante dans le budget des ménages en France. Elle serait en moyenne 398,18 € TTC par an et par personne. Il est donc intéressant de se pencher plus en détail sur la question. Et justement, rentrons dans le vif du sujet.

La méthode de calcul de la consommation électrique de vos appareils

Pour connaître la consommation électrique de son logement, il faut prendre en compte la consommation de chacun des appareils et équipements présents dans le foyer. Et ils peuvent être nombreux (téléviseur, four, lave linge, lumières, chauffage, réfrigérateur, lave vaisselle, cafetière, etc…). Pour connaître la consommation de chacun de ces appareils, il faut prendre en compte 3 éléments :

  • (1) Puissance de votre appareil (notée sur l’étiquette et exprimée en watts (W))
  • (2) Nombre d’heures d’utilisation par jour (à vous de l’estimer)
  • (3) Nombre de jours d’utilisation par an (à vous de l’estimer également)

Il faut ensuite multiplier ces trois éléments, puis diviser le résultat par 1000. Vous obtenez alors la consommation annuelle de votre logement en kWh.

Cas pratique : Le frigo représente 10 à 15 % de la consommation d’un foyer. Il consomme environ 37W, et fonctionne toute la journée, toute l’année. Le calcul est donc 37x24x365/1000 = 324 kWh

Voici un aperçu de la consommation moyenne des différents équipements

Bon à savoir :

Comme on le dit souvent, l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas. Et justement, il existe plein de façons de réduire sa consommation d’électricité (qualité de l’appareil, façon de consommer, etc…). On y reviendra plus en détail un peu plus bas.

Pourquoi estimer la consommation annuelle de mon logement ?

Connaître la consommation électrique de l’ensemble de vos équipements vous permettra de mesurer le montant futur de votre facture. Oui, il suffira alors de multiplier votre consommation annuelle moyenne par le prix du kWh convenu avec votre fournisseur. Pour ne l’avez pas en tête ? Sachez que le prix moyen du kWh en France est de 0,1765 €. En réalisant cette estimation, vous reprenez le contrôle du sujet, comprenez les ajustements que vous pouvez faire, et surtout identifiez plus facilement les différentes opportunités de réaliser des économies.

Bon à savoir :

Cette estimation est pertinente non seulement pour les particuliers mais aussi pour les professionnels. Cela vous permettra de bien identifier les offres qui correspondent à vos besoins.

Comment voir ma consommation en temps réel ?

Zoom sur le cas des anciens compteurs électriques

Pour suivre sa consommation en temps réel, la démarche est moins intuitive qu’avec un compteur connecté Linky. En effet, il n’est malheureusement pas possible de voir sa consommation directement sur le compteur. Deux options sont donc possibles :

  • Attendre sa facture pour consulter l’information
  • Se connecter sur votre espace personnel sur le site du fournisseur

L’information que vous trouverez sera alors globale. Autrement dit ? Vous n’aurez pas le détail et la répartition de vos consommations mais simplement le chiffre de votre consommation électrique totale du mois. Si vous souhaitez connaître la consommation par pièce ou pour chaque appareil, il faudra alors se lancer dans des calculs longs et peu précis. Comment faire ? Regarder la consommation moyenne de chacun de vos appareils, et faire le calcul proportionnellement à votre consommation du mois.

Rassurez-vous, de moins en moins de personnes sont encore équipées de ces compteurs. En effet, d’ici à la fin 2021, il est prévu que la totalité des foyers français soit 35 millions au total soient équipés du fameux compteur intelligent Linky.

Zoom sur le cas du compteur connecté Linky

Le compteur Linky est connecté et intelligent. Il a deux avantages principaux :

  • Les opérations sont facilitées puisqu’elles peuvent se faire à distance par le gestionnaire de réseau Enedis. Les procédures et ajustements de compteurs sont donc plus rapides à mettre en place.
  • Il permet de suivre sa consommation électrique en temps réel. Pour ce faire, il suffit de se rendre sur votre espace client sur le site du gestionnaire de réseau Enedis. Rendez-vous ensuite sur la partie “Suivre ma consommation”. Vous pourrez ainsi voir votre consommation électrique, par jour et par heure.

Le compteur Linky permet donc de connaître de façon précise sa consommation électrique et de mieux prévoir les ajustements au besoin (adapter sa consommation, ajuster son offre, etc…)

Quelle est la consommation électrique moyenne d’un logement ?

Zoom sur une maison de taille moyenne

Il existe un organisme appelé la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). C’est une autorité indépendante qui a pour objectif de garantir le bon fonctionnement des marchés français de l’énergie au bénéfice du consommateur. Elle analyse par exemple les hausses de prix et réalise également de nombreuses études afin de mieux connaître et comprendre le marché de l’énergie en France.

Dans cette logique, elle a réalisé des enquêtes afin de connaître la consommation électrique moyenne des foyers en France. Résultat ? Dans une maison de taille standard, la consommation serait d’environ 390 kWh, soit en moyenne entre 4 500 et 4700 kWh par an. Pour les ménages ayant un logement avec un chauffage électrique, ce chiffre est un plus important. Il faut alors augmenter la dépense électrique en moyenne entre 8 et 10%.

Bon à savoir :

Ce chiffre est une moyenne. Il varie largement d’un foyer à l’autre selon les conditions du logement (isolation, taille, nombre de pièces, équipements, etc..) et selon la période de l’année.

Zoom sur un appartement

Voici un aperçu des différents éléments à prendre en compte pour mesurer la consommation électrique de votre appartement :

  • Critère de votre logement (surface, nombre de pièces, isolation, compteur, etc…)
  • Critères de votre foyer (nombre de personnes, fréquence de présence, etc…)
  • Équipements de votre foyer (nombre d’appareils, performance énergétique de chacun, fréquence d’utilisation, etc…)

En moyenne, on estime que pour un appartement de 20m2, la consommation électrique est d’environ 3800 kWh par an. Pour un appartement de 30m2, elle serait de 5450 kWh par an et pour un appartement de 40m2 de 7000 kWh par an.

Bon à savoir :

Vous l’avez peut être remarqué, pour l’appartement de 40m2, la consommation n’est pas équivalente au double de celle de l’appartement de 20m2. La raison ? Si la surface est plus grande, la consommation n’est pas forcément proportionnelle. Que vous soyez 4 ou 10, la consommation pour la lumière dans le salon reste la même. Dans la même logique, si vous êtes plus nombreux dans le logement, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas chacun dans une chambre mais que vous passiez du temps dans les espaces communs. La consommation est donc moins importante.

Zoom sur la consommation électrique moyenne des appareils

La plupart des logements en France sont équipés de plus d’une dizaine de petits et gros appareils électroménagers. Chacun a une consommation différente, selon sa puissance, sa fonction, la qualité du produit. D’une marque à l’autre, un même appareil pourra donc être beaucoup plus énergivore que l’autre. Sans surprise, ce sont souvent les plus chers qui sont les moins énergivores. Le coût à l’achat peut donc être plus important, mais sur le long terme cela peut être bien plus intéressant.

Cas pratique : Un lave vaisselle est utilisé en moyenne 220 fois par an et par ménage. Avec un modèle Bosch qui consomme environ 0,83 kWh par cycle, cela fait donc une consommation annuelle de 182 kWh soit environ 32,12€ de coût annuel (sur une base de prix au Kwh de 0,1765€). Avec un lave vaisselle Hoover qui consomme environ 1,05 kWh par cycle, la consommation annuelle est de 231 kWh soit un coût annuel de 40, 77€. Cela peut paraître anodin mais sur 10 ans cela fait une différence de 90€.

Pensez donc à vous renseigner sur la consommation moyenne de chaque appareil et la consommation par marque avant de choisir vos différents équipements.

Comment convertir ma consommation en montant de facture ?

Le plus simple ? Rendez-vous directement sur notre simulateur. Ce dernier vous permettra de connaître de façon la plus précise possible le montant potentiel de votre future facture d’électricité. Il est aussi possible de faire une simulation en contactant directement le service client de votre fournisseur.

Voici les éléments qui seront pris en compte dans l’estimation :

  • Surface de votre logement en m²
  • Nombre de personnes dans le foyer et fréquence de présence
  • Performance énergétique de votre logement (isolation, etc…)
  • Taux d’équipement (nombre d’appareils, liste de ces appareils, etc…)
  • Performance énergétique des équipement
  • Habitudes de consommation du foyer (chauffage, heure de consommation, température, etc)

Bon à savoir :

Il est possible de faire une simulation en faisant vos propres calculs. Il vous faudra alors regarder la performance énergétique de chacun de vos appareils, la consommation électrique moyenne, faire la somme et ensuite diviser le résultat par 1000 pour avoir votre consommation annuelle en kWh. Cela peut être une façon d’avoir un aperçu à la louche. En revanche, ce ne sera jamais aussi précis que le calcul proposé par un simulateur qui prend alors en compte beaucoup plus de paramètres.

Quels conseils pour faire baisser le coût de ma facture d'électricité ?

Le prix de l’électricité a tendance à augmenter de façon continue. Entre 2008 et 2019, il aurait ainsi connu une hausse d’environ 23%. En parallèle, le nombre d’équipements des logements augmente également de façon constante (écrans, électroménagers, réfrigérateur connecté, voiture électrique, etc…). La combinaison des deux entraîne des coûts conséquents sur une année et représente une part importante du pouvoir d’achat des ménages. Alors comment économiser ? On vous partage quelques conseils. Et avant toute chose, rappelons quand même que l’énergie la moins chère est celle que l’on ne consomme pas.

Voici quelques gestes à adopter pour économiser sur votre facture :

  • Bien gérer la température de votre logement : Il est conseillé d’avoir 19°C pour les espaces de vie, 16°C dans les chambres. Vous économiserez en moyenne 7% sur votre facture si vous diminuez la température moyenne de votre logement de 1°C.
  • Programmer votre chauffage : Il n’est pas utile de chauffer en votre absence (travail, week-end, vacances, etc…). Les régulateurs permettent de programmer votre chauffage sur les plages nécessaires. Vous évitez ainsi de consommer à perte.
  • Entretenir vos radiateurs : Ne placer aucun élément devant (cela viendrait diminuer leur efficacité) et pensez à les entretenir de façon régulière.
  • Entretenir votre chaudière : Dans l’idéal, il est conseillé de faire l’entretien chaque année.  Cela vous permettra de prolonger la durée de vie de celle-ci et d’économiser au quotidien sur votre facture.
  • Régler le chauffe-eau : Il est recommandé de choisir une température entre 55°C et 60°C
  • Régler le frigo : Il est conseillé de le régler à une température entre 2,7°C et 4°C
  • Privilégier les douches plutôt que les bains : Un bain consomme entre 200 et 250 L d’eau, soit environ trois fois plus qu’une douche. Cette eau il faut la chauffer et c’est ce qui fait augmenter votre facture.
  • Installer des lumières à basse consommation (LED) : Pour 60W restitués, une ampoule classique consomme les 60W alors qu’une lumière LED consomme seulement 9W.
  • Eteindre les appareils non utilisés et ne pas laisser le mode veille (TV, ordinateur, etc…)
  • Installer des multiprise avec interrupteur : Cela permet de faire jusqu’à 10% d’économies

Bon à savoir :

Vous souhaitez équiper votre logement de lumières LED ? Il est possible d’en obtenir gratuitement. Rendez-vous directement sur ce site pour compléter le formulaire.

Quelle démarche pour changer de fournisseur électrique en 2021 ?

En 2007, il y a eu ce que l’on appelle la libéralisation du marché de l’énergie en France. Autrement dit ? Les fournisseurs historiques (EDF pour l’électricité, GDF pour le gaz) ne sont plus les seuls acteurs présents en France. Ces derniers ont par ailleurs obligation, jusqu’en 2023, de proposer des offres au Tarif Réglementé en Vigueur (TRV). C’est un tarif défini chaque année par les pouvoirs publics, et ajusté une à deux fois par an selon le contexte et les besoins de financements. Les concurrents, eux, ne sont pas contraints par ces tarifs. Et justement, la plupart d’entre eux ont fait le choix de proposer des prix plus compétitifs (prix indexés). Aujourd’hui, la grande majorité de ces fournisseurs proposent donc des offres plus avantageuses que les fournisseurs historiques. Il peut donc être une bonne stratégie de changer dès aujourd’hui !

Voici les étapes pour changer de fournisseur :

Ce dernier s’occupera de résilier votre ancien contrat et de créer le nouveau.

Bon à savoir :

Cette procédure est gratuite et sans engagement. Il vous faudra simplement régler votre facture de résiliation à votre ancien fournisseur. Celle-ci correspond au montant de votre dernière consommation entre votre dernière facture et la date de résiliation.

Pour souscrire, votre fournisseur va vous demander quelques éléments :

  • Adresse complète de votre nouveau domicile (adresse, code postal, etc…)
  • Numéro de Point de Livraison de votre compteur électrique ( (c’est l’équivalent du numéro d’identité de votre compteur, il est noté directement sur celui-ci ou sur votre facture) 
  • Numéro de Point de Comptage et d’Estimation (compteur gaz)
  • Relevé de votre compteur au moment de la souscription
  • RIB (pour vos futurs prélèvements)

Bon à savoir :

Au moment de souscrire, votre nouveau fournisseur vous proposera un paiement échelonné par mois. En effet, il utilisera la simulation de votre consommation électrique annuelle puis lissera ce montant en divisant la somme par 12. En fin d’année, en fonction de l’évolution de votre consommation (à la hausse comme à la baisse), il vous proposera ensuite un ajustement et remboursement du trop perçu si nécessaire.

Comparez dès maintenant les meilleures offres d’électricité en France en 2021 et réalisez les premières économies sur votre facture.

FAQ : Simulation d’énergie

Il faut multiplier la consommation de chacun des équipements de votre logement (four, lave linge, plaques de cuisson, réfrigérateur, etc…) par le nombre d’heures d’utilisation et le nombre de jours d’utilisation par an. On obtient alors un résultat  en Wh. Il suffit de diviser par 1000 pour obtenir la consommation totale de votre logement en kWh (l’unité de référence).

Tout dépend des critères de votre logement (type d’énergie, zone géographique, type d’offre, etc…). De manière générale, Mint Énergie est un des fournisseurs low cost proposant les offres les plus avantageuses (notamment pour la version 100% en ligne).

La prime énergie CEE n’est pas calculée selon le montant des travaux (ce serait trop simple). Elle est calculée en fonction des économies d’énergie générées et représente entre 20% et 100% du prix des travaux. Elle prend en compte de nombreux critères (type de logement, énergie utilisée, emplacement géographique, surface, travaux, revenu fiscal, nombre de personnes dans le foyer, statut de la personne). Le plus simple pour calculer son montant est d’utiliser notre simulateur.