Gaz : La fin des tarifs réglementés d’ici juin 2023

Énergie
2 min

Courrier officiel et non une intox

Certains utilisateurs ont interprété la réception d’un tel courrier comme étant une arnaque. Il est cependant important de préciser qu’il s’agit bel et bien d’un courrier à en-tête du gouvernement. Cette décision fait suite à une longue série de débats sur le droit européen qui a débuté en 2017. Deux ans plus tard, plus précisément le 20 novembre 2019, aucun citoyen français n’est plus en mesure de souscrire à un nouveau contrat de gaz au tarif réglementé. Quant à ceux qui sont encore abonnés à ce type d’offres, ils sont progressivement invités à migrer vers des offres du marché.

À l’heure actuelle, environ le quart des foyers français sont concernés par ce décret. De manière générale, un tel changement ne devrait en aucun cas occasionner de coupures au niveau de l’approvisionnement en gaz ou encore impliquer des frais de mise en service.

Je trouve l’offre de gaz
qui me convient dès maintenant
09 72 14 99 41

Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 20h

Service et appel gratuits du lundi au vendredi de 9h à 20h

Pas de panique !

Si vous faites partie des personnes touchées par ce nouveau décret, vous ne devez surtout pas paniquer. Les associations de consommateurs conseillent même d’attendre et de ne surtout pas se ruer vers les offres du marché dont les prix ne cessent de croître depuis le début du conflit russo-ukrainien.

Cette hausse du prix est pour le moment maîtrisée grâce au bouclier tarifaire instauré par l’État. La fin du tarif réglementé du gaz prendra effet dès 2023 et nul ne sait ce qui pourrait se produire par la suite. Du côté du tarif réglementé, une hausse de 15% est à prévoir.

D’ici juin 2023, les offres du marché vont évoluer de manière incertaine. Il sera donc plus judicieux d’attendre et de voir comment évoluent les choses. De plus, les utilisateurs concernés devraient recevoir des propositions d’offres alternatives dès le mois d’avril 2023